Conclusion

Transformer l’humanité c’est d’éveiller à une grande liberté intérieure, sinon à la liberté tout court. De la transformation de l’humanité, l’Eglise attend une plus grande ouverture des cœurs à Jésus Christ. C’est l’heure des chrétiens présents par vocation en ce monde, responsables, avec leurs frères humains de la civilisation moderne.

C’est précisément l’époque où les sociétés s’industrialisent, se dotent des machines, l’époque de concurrence sur le marché avec appel au grand public. Etant donné le progrès de la société humaine d’aujourd’hui et les liens toujours plus étroits entre ses membres, les mass media sont devenus extrêmement utiles, voire le plus souvent indispensables ; car la publication rapide des messages (à savoir les messages évangéliques) et des nouvelles, apporte à l’auditoire une connaissance plus complète en même temps que continue sur leur sujet, rendant chaque citoyen à même de contribuer efficacement au bien commun et au progrès de toute la société.

Que tous les chrétiens unissent leur zèle et leur savoir pour faire en sorte que les mass media soient utilisés sans retard au service des multiples œuvres d’évangélisation, prévenant des initiatives dans les pays dont le développement religieux se présente comme particulièrement urgent.

Cette vaste tâche est à peine entreprise. Elle demanderait u  souci, qui se fait jour d’engagements plus nombreux de chrétiens dans ce monde de mass media. Elle demanderait que ces chrétiens aient évidemment la compétence technique qui convient à leur tâche. Mais aussi qu’ils soient aidés par une réflexion chrétienne, menée en commun, sur le spécifique de leur mission de présence chrétienne aux mass media. Il y a là une nouvelle dimension de la mission liée à une nouvelle dimension de la croissance de l’homme, qui est à peine explorée.

Il est bien évident d’ailleurs qu’une telle tâche, si elle appartient plus spécifiquement à ceux qui sont par profession, engagés dans les mass media, est une tâche qui doit être prise en charge pour toute l’Eglise.

Ce nouvel effort missionnaire de l’Eglise pour répondre à l’attente de l’auditoire à l’heure des mass media, sera exigeant pour elle, mais combien profitable. C’est en se révélant qu’elle se découvrira, car c’est le plus pur d’elle-même que le monde attend pour croire en elle.

Répondre à l’attente du monde, ce sera réaliser et manifester en elle une humanité, qui saisit toutes les réalités terrestres, qui accomplit son œuvre de domination du monde pour rassembler tout au-delà des particularismes dans l’unité de l’amour divin, c’est-à-dire, dans l’unité du Christ. Elle ne pourra évangéliser cette nation unifiée par les mass media qu’en lui annonçant le salut dans le Christ Sauveur du monde. L’âge des mass media ne fait que la provoquer à mieux réaliser aujourd’hui sa mission de toujours.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site