Que faire?

1 – Le signe d’Alarme :

On  peut tenter de minimiser le phénomène des sectes, ou à l’inverse de le dramatiser. On doit y voir un signe d’alarme à percevoir. Le phénomène des sectes ne doit être pris ni à la légère, ni au tragique, mais au sérieux.

La prolifération des sectes est un puissant révélateur de ce que devraient être certaines lignes de force du christianisme aujourd’hui :

  - faire des communautés fraternelles à taille humaine, accueillantes ;

  - ouvrir la Bible comme Parole de Dieu, et vrai livre des croyants ;

  - être attentif autant à la dimension mystique qu’à la dimension sociale de la foi ;

  - savoir annoncer l’Evangile à ceux qui ne viennent pas à l’Eglise.

2 – L’information :

Lorsqu’une secte vient frapper à votre porte, vous invite à une réunion, ou lorsqu’elle recrute des personnes que nous connaissons et qui nous sont parfois très proches, la première chose à faire est de s’informer : de quoi parle-t-on, qu’est-ce qu’on me demande, qui vient à ma porte ou chez mes voisins ?

Trop souvent les gens s’adonnent à une secte sans trop la connaître et surtout sans en discuter avec d’autres personnes qui ne sont pas dans la secte (parents, amis, prêtre, pasteur,…).

Etre informer, c’est déjà pouvoir se défendre, mais aussi pouvoir rester objectif et montrer à l’autre que l’on a déjà fait un effort de connaître son mouvement avant même qu’il ne vienne à vous. Comment en effet critiquer une secte, si on ne la connait pas, si nos connaissances ne s’arrêtent qu’aux « ouïe – dires »? … et puis certaines sectes ont un vocabulaire bien à elles, des concepts nouveaux (made in India) qu’il nous faut connaître avant de discuter avec leurs adeptes. Par contre d’autres mouvements nous apparaissent anodins, n’utilisant que la Bible, interprétés à leur façon ; ce sont les sectes les plus subtiles où il nous faut chercher « où est le mal », parfois après des longues heures d’études.

Exemple : Prenez un verre d’eau. Il vous apparait bon aux premiers abords, frais et désaltérant. Pourtant si une goutte de poison est introduite dans le verre et que vous buvez de l’eau, vous mourrez.

Il en est de même dans la secte. Elle vous apparait bonne aux premiers abords, voir fraiche et biblique. Pourtant si vous poussez plus loin l’analyse, le mal s’y est installé – le poison Satan – si vous acceptez de boire à la coupe de cette secte, vous mourrez spirituellement.

3 – La prudence et la fermeté :

Même après avoir fait l’effort d’informations, il nous faut être prudent et ferme car nous avons à tenir face aux manœuvres du diable, aux esprits du mal comme le dit le Saint Paul.

Un dicton populaire dit : »celui qui s’approche du feu, finit par se brûler. » Soyons très prudents car on a vu quelques fois  certains étudiants adhérés totalement à une secte, alors qu’ils disaient au début : « je vais simplement voir ce qu’il faut que je sache là-dedans pour aider les gens à ne pas y tomber. » Que des phrases vaines car le tentateur est là pour vous égarer.

Soyons donc prudents, préparés et animés du Saint Esprit, sinon nous capitulerons face à l’ennemi ou nous lui rendront les armes.

4 – L’amour :

Nous avons vu plus haut que les sectes sont souvent des groupes fraternels où réside l’amour entre membres. Si nous voulons discuter avec l’un d’entre eux, nous devons l’aimer comme Jésus a aimé tous les pécheurs auxquels il a parlé. Même s’il dénonçait leurs erreurs, Il était toujours rempli de compassion pour ces personnes. « Aimez vos ennemis  - si ton ennemi a faim, donne lui à manger, s’il a soif, donne lui à boire, car ce faisant, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête.» ; troublé et surpris par l’amour que nous pouvons lui témoigner, le membre de la secte vous écoutera et pourra être amené à voir son erreur et à comprendre l’amour que Jésus a pour lui.

5 – Les armes du chrétien : (Ephésiens 6 :10 – 18)

« Pour finir, armez-vous de force dans le Seigneur, de sa force toute puissante. Revêtez l’armure de Dieu pour être en état de tenir face aux manœuvres du diable. Ce n’est pas à l’homme que nous sommes affrontés mais aux pouvoirs de ténèbres, aux esprits du mal … c’est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu … Tenez ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture, revêtez la cuirasse de la justice ; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de la paix, prenez surtout le bouclier de la foi, avec lequel  vous pourrez éteindre tous les trait enflammés du malin ; prenez aussi le casque du salut et l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu ; faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site