MOTS DE LA FIN DE L'AUTEUR

Je soulignerai trois points essentiels de ce passage : la foi, la Parole de Dieu et la prière.

1 – La foi :

La foi est le bouclier du chrétien contre les ruses, les traits enflammés du malin. Même si l’adversaire vous envoie des arguments de force, votre foi en Jésus Christ vous permettra de demeurer inébranlables.

Et si vous voulez aider un adepte d’une secte à sortir de son mouvement, ne partez pas vaincus en disant « il ne m’écoutera pas » ou encore « Satan est trop fort ». Nous devons croire de tout notre être que cela est possible. A cause de notre incrédulité Jésus disait : » Je vous le dis, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible ». Matthieu 17 :20).

Sachons dire avec Saint Paul pour faire cette œuvre : « je peux tout par Christ qui me fortifie ».

2 – La Parole de Dieu :

Si nous éteignons les arguments de l’adversaire par la foi, encore faut-il pouvoir répondre quelque chose pour amener l’autre à découvrir la Vérité en Jésus Christ.

Nos réponses si logiques soient-elles ne convaincront pas forcement l’adversaire ; la Parole de Dieu qui est l’épée de l’Esprit le fera. C’est une épée qui départagera le bien du mal.

Exemple : n’essayez pas de démontrer que le retour du Christ ne peut pas arriver à telle ou à telle date par des arguments philosophiques, économiques ou sociaux ; apportez plutôt la Parole du Christ : « Nul ne connait ni le jour ni l’heure ».

Bible ouverte

Retenons surtout que lorsque nous abordons un membre d’une secte, la critique n’est que fort secondaire, l’essentiel de ce que nous devons faire, est de lui apporter l’Evangile qui est la Parole de Dieu.

3 – La prière :

Le Christ était un homme de prières. Avant tout événement important il nous est relaté qu’il se mettait à l’écart et priait son Père. Sachons vraiment être avec notre Père en toutes circonstances : avant de rencontrer l’adepte d’une secte, durant notre entretien (soit intérieurement, soit avec entretien, il est nécessaire de prier pour que le Saint Esprit prépare notre interlocuteur et nous donne les mots nécessaires à dire à ce dernier. « Que ta Parole soit placée dans ma bouche pour annoncer hardiment l’Evangile ». Telle était la prière de Saint Paul (Eph. 6 :19 – TOB), telle doit être notre prière.

Révérend Docteur Charles RAKOTOSON.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site